Le portrait des médias en 2022 - Polka Arsenal

Le portrait des médias en 2022

2022

À une époque pas si lointaine, les actions promotionnelles, informatives et publicitaires mises en place par les marques étaient déployées au grand public par l’entremise de la radio, la télévision, les journaux et l’affichage. Dans une ère où les médias numériques taillent leurs places à travers ces moyens de communication bien établis, comment se transforme l’écosystème médiatique? Portons un regard sur cet environnement qui ne cesse de se complexifier, mais qui apporte avec lui tout un lot d’opportunités uniques pour ceux qui souhaitent communiquer de manière intégrée.

Les différents médias

 

1. Les médias vidéo

La vidéo et les campagnes qui en découlent ont un avenir radieux. L’intérêt envers ce format ne cesse de croître autant auprès des internautes que des organisations. La mémorisation de la marque est l’un des avantages du marketing vidéo. Ce type de contenu, à la fois sonore et visuel, est facilement mémorisable. Alors  pour ceux qui souhaitent produire une vidéo, les placements à la télévision, sur les plateformes de rattrapage et les espaces dédiés pourront être évalués.

La télévision permet de toucher une large audience et d’engendrer un redoutable impact au niveau de la notoriété d’une organisation.  Malgré les coûts plus importants que d’autres médias, il n’en demeure pas moins qu’un placement télé bien réfléchi peut être un moyen efficace pour atteindre les objectifs visés.

Les plateformes de rattrapage télé permettent quant à elles de dépasser les contraintes temporelles en offrant des emplacements publicitaires lors de l’écoute en rediffusion ou à la demande.

Les sites et applications dédiées à la vidéo, comme YouTube, sont des moyens privilégiés par un bon nombre de gens pour regarder de la vidéo alors qu’ils naviguent en ligne. Les deux atouts principaux pour les annonceurs : un ciblage ultraprécis de l’audience et des modes d’achat variés!

2. Les médias audio

Au niveau de l’audio, la radio tire très bien son épingle du jeu dans l’écosystème médiatique puisqu’elle arbore cette idée de proximité, tout en étant un média de masse. La radio accompagne les gens tout au long de leur journée : à la maison, dans la voiture, au travail, etc.

Les plateformes d’écoute en ligne gagnent quant à elles en popularité (bonjour Spotify, iHeartRadio, Apple Music et tous les autres!). Que ce soit pendant l’écoute d’une liste de lecture endiablée ou d’un balado enrichissant, les internautes qui consomment du contenu sur ces plateformes sont totalement immergées dans l’écoute.  Par conséquent, ils sont plus attentifs et se sentent davantage interpelés lorsqu’une publicité survient.

Si la radio permet de rejoindre la masse dans une région donnée, les plateformes de streaming permettent de cibler précisément l’audience désirée, que ce soit par codes postaux, intérêts, goûts musicaux et données sociodémographiques.

3. La presse écrite

La presse écrite fait partie de la culture du consommateur d’ici. C’est un média qui inspire confiance et qui est lu avec attention. Si l’enjeu avec les journaux réside dans la fréquence de publication parfois limitée, il n’en demeure pas moins qu’ils permettent de rejoindre un fidèle lectorat.

La plupart des journaux papier se déclinent à présent en une version en ligne, voire en une application mobile. La numérisation de la presse a permis de rendre ses contenus accessibles par le plus grand nombre et à tout moment.

Les magazines et brochures se classent également dans cette catégorie de médias. Ils permettent d’atteindre une audience engagée et curieuse.

4. L’affichage

L’affichage est un moyen efficace pour attirer l’attention des gens, que ce soit par d’imposants panneaux routiers, les Panobus, les abribus, les colonnes de rues, etc.  Ça se veut être un média de proximité à fort impact dans les lieux publics, autant à l’extérieur qu’à l’intérieure. C’est le moyen tout indiqué pour communiquer auprès d’une zone géographique précise et notamment vous faire connaitre sur le territoire desservi.

5. Les bannières display

Le display sur Web offre quant à lui une visibilité auprès des segments de marchés définis, un point non négligeable! Les bannières publicitaires classiques, les formats innovants incitants à l’interaction, ainsi que les publicités natives s’intégrant parfaitement au contenu Web d’un média sont de bons exemples des possibilités qu’apporte le display.

Que ce soit par un ciblage d’audience engagé dans un processus d’achat, en fonction de leurs intérêts et affinités ou encore via des techniques de géomarketing, les bannières servent à ancrer une marque dans l’esprit des consommateurs.

6. Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont nombreux. La plupart des plateformes offrent à la fois une composante organique pour engager votre communauté et une composante publicitaire pour rejoindre un large bassin d’audience ciblé, bien au-delà de votre réseau habituel. En soi, chaque profil sur ces plateformes fait en sorte que l’organisation devient en quelque sorte son propre média. Elle doit de ce fait s’assurer de créer régulièrement du contenu pertinent et engageant afin de maintenir l’intérêt envers sa marque.

Par ailleurs, chaque réseau social a sa propre régie publicitaire. Elles proposent toutes des possibilités aussi uniques que personnalisées afin de permettre aux annonceurs de développer des campagnes performantes et sur mesure.

7. Les moteurs de recherche

Les moteurs de recherche sont quant à eux fort utiles pour positionner avantageusement votre marque alors que les internautes recherchent activement un produit ou un service comme le vôtre. Il y a d’abord les résultats de recherche naturels lorsqu’on veut positionner les pages de son site Web, mais aussi les annonces textuelles lorsqu’on désire dominer la première page des résultats de recherche.

Le mix média, plus que jamais

À la lumière de ce portrait actuel des médias, il devient soudainement plus aisé de constater l’éventail des opportunités qui se présentent à une marque lorsque vient le temps d’établir un plan média dans le cadre d’une campagne promotionnelle, informative ou publicitaire. Par ailleurs, considérant le comportement des consommateurs, les stratèges marketing de l’agence sont unanimes :

Les médias traditionnels et les médias numériques ne sont pas en concurrence.
Ils se complètent.

Une planification média efficace est celle qui a trouvé le juste équilibre entre l’atteinte de l’audience de masse et l’audience segmentée. Il faut donc éviter le piège de vouloir rejoindre la masse avec un seul média. Il faut plutôt privilégier la combinaison des forces de quelques médias, qui permettront de toucher un certain nombre de personnes lors des moments où ils sont le plus disposés à s’arrêter pour s’intéresser aux messages que nous avons à leur communiquer.

La planification média, et après?

Bien que la planification média ait toute son importance, il n’en demeure pas moins que la création publicitaire qui y sera associée aura elle aussi un réel impact sur la performance d’une campagne de communication. Les concepts développés devront être uniques, en lien avec vos objectifs et correspondre aux besoins de votre audience, tout en véhiculant clairement vos messages clés.

Pour poursuivre cette discussion avec nous, c’est par ici que ça se passe.

Marie-Claude, Montminy
Écrit par :
Marie-Claude Montminy,
Stratège marketing numérique